Les différents moyens de transport portés ou poussés par les hommes

 

A l’origine

Depuis que l’homme est homme, il a certainement toujours eu à sa disposition différents moyens pour se déplacer lui-même, pour transporter des marchandises ou bien encore pour déplacer d’autres gens.  Bien évidemment, dès que la roue fut inventée, tous les déplacements étaient devenus bien plus faciles.Le tout premier taxi ( GEOALLO Taxi ) de l’histoire fut sans doute inventé le jour où un homme préhistorique déplaça sur son dos, dans ses bras ou à l’aide d’un traineau de fortune, un autre humain et qu’il reçut une récompense en échange de ce service.

Grâce à l’invention des outils et de la roue

Avec l’invention des différents outils ainsi qu’avec celle de la roue, l’homme put alors se fabriquer différentes machines pour l’aider à mener à bien ses objectifs en matière de transport.  Une fois qu’il eut réussi à domestiquer les animaux, comme les bœufs, les chevaux, les rennes, les ânes ou les chiens, il les attela à une remorque et put ainsi déplacer, en fournissant beaucoup moins d’efforts, sur de bien plus longues distances, des objets beaucoup plus lourds que ceux qu’il aurait pu porter lui-même.

Bien évidemment on sait aussi que l’homme a toujours voyagé, que ce soit pour trouver un endroit plus adapté pour s’établir avec sa famille ou pour de simples transhumances saisonnières au moment du changement de saisons dans l’année, et peu à peu, ces différents moyens de transports sont donc devenus alors, des moyens pour gagner sa vie et se nourrir aussi, certains se faisant payer pour transporter tandis que d’autres payaient pour être transportés ou pour faire transporter des biens, le principe du taxi moderne était alors né !

Dans l’antiquité

Chez les romains et les égyptiens, la roue existait déjà depuis bien longtemps, les animaux étaient domestiqués aussi et pourtant les dignitaires aimaient beaucoup à se déplacer en litière…  Ce n’était pas vraiment un moyen de transport mais plutôt un moyen pour se pavaner dans les rues.  Cette litière était une espèce de lit donc, qui était porté à bout de bras d’homme.  Plus il y avait de porteurs et plus le dignitaire était important, du moins c’est sans doute ce que l’on pensait à l’époque !  A la même époque, vous pouviez emprunter, pour vous déplacer rapidement d’un endroit à un autre, un char-taxi qui est l’ancêtre du taxi moderne tel que nous le connaissons aujjourd’hui.  Ces chars étaient même équipés d’un boulier compteur, sorte de taximètre avant l’heure, qui permettait de calculer très précisément le tarif d’une course.

On retrouve dans les pays asiatiques de l’époque, le même type de transport par litière que l’on appelle là-bas palanquin.  La différence étant que, parfois, le palanquin était posé sur le dos d’un animal, un éléphant ou un dromadaire par exemple.  Il n’était pas rare non plus de voir des processions de divinités qui défilaient dans leurs palanquins.

Au Moyen-âge

Sur le même principe que la litière ou le palanquin, on retrouve dans les villes européennes du moyen-âge, les chaises à porteurs.  Ici, ce sont alors deux hommes qui soulèvent une espèce de caisse équipée d’une chaise et de montants de deux côtés qui permettent de la porter.  Les hommes portent alors la chaise soit à bout de bras, soit sur les épaules.Dès le XIX ème siècle, toujours en Asie, un nouveau moyen de transport humain verra le jour, c’est le pousse-pousse.  Mais à la différence du palanquin ou de la chaise à porteurs et des autres moyens de transports mentionnés ci-dessus, le tireur de pousse-pousse ne porte pas les passagers.  L’homme n’est alors que la force de traction du moyen de transport.

Aux temps modernes

Ces différents moyens de transport seront peu à peu remplacés par les inventions modernes sensées améliorer la qualité de vie des gens...  Les fiacres prendront la place des chaises à porteurs dans les rues parisiennes, les vélos pousse-pousse remplaceront les pousse-pousse tirés par les hommes…De nos jours il n’existe plus à proprement parler de moyens de transport porté ou tirés par les hommes, à part peut-être le brancard mais peut-on le considérer comme un moyen de transport à part entière ?

Tout au long de son évolution, l’homme a toujours essayé d’améliorer ses conditions de vie et les différents moyens de transport qu’il a inventé, au fil du temps, ne dérogent pas à la règle.Le transport est passe d’une force de traction humaine à une force de traction animale et dorénavant nous disposons de forces de tractions mécaniques.  Certains de nos moyens de transport modernes ont encore besoin de la force humaine pour pouvoir se déplacer, comme les bicyclettes par exemple, alors que les autres n’ont besoin que d’un moteur et de carburant.

Et le futur ?

Depuis bien longtemps, les auteurs de romans de science-fiction imaginent tous les moyens de transport possibles que nous pourrions utiliser dans un avenir plus ou moins proche.  On vit ainsi naître les taxis-volants, qui sont peut-être en passe de devenir une réalité.  Les véhicules qui naissent dans les imaginations très fertiles des romanciers, deviennent parfois des réalités quand les ingénieurs, grâce à leurs recherches et à leurs développements, réussissent à trouver les moyens de les faire naître dans la vraie vie.

Nous trouvons dorénavant à notre disposition, des véhicules autonomes par exemple, qui sont tout à fait capables de nous mener à bon port sans même l’aide d’un chauffeur ou d’un humain.  Il suffira d’y ajouter un moyen de payer la course et nous disposeront alors ainsi de taxis sans chauffeur…  Qui peut savoir maintenant, à quoi vont ressembler les taxis ( fourrière auto ) et les véhicules du futur, ceux que nos petits-enfants emprunteront peut-être quotidiennement ?  Pensez-vous que vos grands-parents pouvaient tout simplement s’imaginer à l’époque, les différents moyens de transport modernes que nous connaissons et qui nous semblent à nous, parfaitement normaux et des plus banaux ?  

Dernière Vidéo

 

 

Liens Sociaux